Samedi 25 Février 2006

Le mot de la fin

Publié à 09:54 dans Etats d'âme et nombrilisme

Voila, j'arrête ce blog. Il n'y aura plus de billet après celui-là

C'était mon premier blog, une bonne expérience pour apprendre à écrire, à formaliser sa pensée, à tenter d'être honnête avec soi-même.

Une citation trouvée quelque part dans la blogosphère exprime bien cette idée:

Les blogs sont une bonne manière d'afficher ses opinions mais aussi, et peut-être même surtout, de les construire.

Je voulais encore faire vivre Candido comme mon alter-ego politique, écrivant tout ce que je ne peux écrire ailleurs. Mais c'est un peu comme manifester avec une cagoule : pas très glorieux.
Après ces trois années, Candido est moins idéaliste et surtout il était devenu de plus en plus amer et fataliste. Les raisons qui le poussaient à continuer devenaient de moins en moins valides.
Alors assez, la vie est trop courte pour ça.

Merci à mes proches qui me rendaient visite régulièrement, et aux quelques lecteurs fidèles ou occasionnels - la quantité ne vaut certainement pas la qualité.

Le site reste en ligne, et chacun pourra consulter à loisir la collection de fantastiques billets (si si, il y en a que j'aime à relire), en attendant qu'un jour, la ligne soit définitivement coupée.

Jeudi 12 Janvier 2006

Il n'y a plus de futur

Publié à 16:03 dans Etats d'âme et nombrilisme

Non, Candido ne tente pas un nouveau genre de blogging, style suicide en RSS.

C'est juste le constat que je fais. Le monde ne s'intéresse plus au futur. Nous allons encore utiliser des moyens de subsistance qui mettrons la planète des générations suivantes en danger. Nous faisons de moins en moins d'enfants, occupés que nous sommes, soit à faire carrière, soit à survivre. Moins de parents, ça fait aussi moins de gens qui se préoccupent de ce qui se passera après leur court passage sur terre.

En économie, ça fait longtemps que l'investisseur (le sauveur des temps moderne, je vous rappelle) se contente d'un horizon à quelques années. Pour certains même, la continuité de l'entreprise dans les 20, 30 prochaines années, ça lui fait une belle jambe.
Même les gouvernements obèrent le futur des consommateurs-citoyens, en finançant des mesures sur les impôts de dans 20 ans. La bulle enfle tellement que les crédits immobiliers s'allongent. Quand décidera-t-on que ce sont les enfants qui finiront de payer ?

Pour le possesseur de 4x4 en ville, la qualité de l'air dans 20 ans n'est pas un souci.
Avant, on avait des meubles pour la vie. Maintenant, les agglomérés ikea nous servent le temps d'un passage dans une ville. Les terminaux de téléphonie mobiles tombent en pièces après un an. Pas grave, un nouveau modèle mieux et moins cher est disponible.
Encore un exemple qui m'est arrivé récemment. J'ai commandé un CDROM médical, produit en 2001, qui est censé tourner sous "Windows 95 et supérieur". Impossible de le faire fonctionner sur XP.

Peut-être est-ce ce qui explique cette intérêt pour tout ce qui est ancien. Quand je regarde les monuments du passé, comme le constructions ou édifices grandioses. Combien de ceux que nous avons construits parviendront à passer l'épreuve du temps ? Que restera-t-il de notre civilisation jetable ?

Vendredi 23 Décembre 2005

Vacances

Publié à 21:54 dans Etats d'âme et nombrilisme

Pas de billet la semaine prochaine, retour à la nature, loin des feux de la blogosphère. Au vu des stats de visite récentes, ça manquera pas à grand monde. Au vu des stats habituelles non plus d'ailleurs.

J'en ai quand même en préparation, stockés dans mon TiddlyWiki que je trimbale sur mon ordinateur portable, élitiste, trendy et fashion à souhait, mais issu d'un process de production non durable. Blaaah.

Samedi 19 Novembre 2005

Une pause

Publié à 00:21 dans Etats d'âme et nombrilisme

Oui, il vaut mieux que je m'arrête un moment. Je ne sais pas, deux ou trois semaines, histoire de revoir la stratégie éditoriale pour toucher le coeur de cible. L'équipe de direction, après avoir refondu la maquette, fait la chasse aux sorcières dans le pool journalistique de pigistes freelance sous-payés, pour virer les vieux cons grincheux qui ternissent le côté djeunz du médium et nuisent à son côté anti-prise-de-tête.

Quand la maturation du style atteindra une plénitude kantienne, sans que le contenu ne puisse dignement figurer sur un skyblog, je reviendrai.

Blaaah. En fait je suis occupé à plein d'autres choses plus importantes, comme j'ai déjà écrit. Peut-être d'autres billets aléatoires çà et là.

:: Page suivante >>



Ecrivez moi / Write me

Les blogs que je lis

Le blog de Torpedo
Technologies du Langage
L'Oeil de la Certitude
Anarchogeek
Standblog
Ceteris Paribus
L'économie sans tabou
La page de Bernard G
Le monolecte

en plus, je les connais en vrai!
c l u m
American Robin

Des sites que j'aime bien

L'autre portail
Brave Patrie
Décroissance.info
Le portail citoyen
Là-bas si j'y suis, archives

A détester ou à plaindre

Bruxelles, ma ville
le petit libéral
Liberté Chérie

Thèmes

A la gloire des media (15)
C'est mieux chez les autres (11)
ça chauffe au café du commerce (22)
Etats d'âme et nombrilisme (30)
On croyait avoir tout vu (9)
Pseudo-activisme (20)
Quand j'étais au Mali (15)
Travail, emploi, occupation (10)
Urticaire Européen (23)
Vert de gris (4)

del.icio.us linkroll XML

powered by zFeeder


XML

Propulsé par

b2evolution